Digital snack #5

Semaine du 22 au 26 juin 2020


Hello hello les snackovores,

Au menu de notre petit snack digital de la semaine : Amazon à la conquête du luxe,  Prada champion de l’innovation, des marques de mode s’engagent et boycottent Facebook, Dior et la sneaker la plus attendue de l’année, en enfin un compte Instagram inspirant...
Bon appétit !

Abonnez-vous pour pas manquer votre snack hebdomadaire !



1. La stratégie ecommerce d’Amazon pour la mode et le luxe

Vous le savez déjà sans doute, Amazon possède déjà 2 plateformes multi-marques dédiées à la mode. Acquise en 2006, ShopBop est dédié aux femmes, et son petit frère East Dane lancé fin 2013 sont un peu les pendants à NetàPorter et MrPorter. Une offre pléthorique de marques et designers de luxe donc. Ce que vous ignorez peut-être, c’est que le géant américain a lancé discrètement (soft launch comme ils disent) il y a quelques mois une nouvelle plateforme dédiée au luxe et aux créateurs. Répondant à un problème grandissant pour les marques de luxe et le ecommerce ; à savoir la surabondance et la similarité de l’offre sur les plateformes qui vendent toutes les mêmes produits des mêmes marques au même prix ; Amazon mise désormais sur une approche plus sélective. Baptisé VRSNL (prononcez VERSIONAL), le site propose une sélection très courte de designers et de produits. L’idée est que cette sélection évolue constamment, créant de l’intérêt, et marquant une ligne éditoriale et stylistique plus pointue pour Amazon. Succès ou échec ? Le temps nous le dira. À noter que comme pour les 2 autres sites, VRSNL propose un login via votre compte… Amazon ;-)

Lien vers le site



2. Prada et sa "Virtual reality"

On savait Prada fortement engagée dans un important process de transformation de marque, notamment par le biais d’une redéfinition de sa stratégie digitale, amorcée fin 2018. Prada Virtual Reality est une nouvelle expérience accessible via YouTube VR, VEER, Oculus, Youku ou encore Facebook. Objectif ? Explorer la marque à travers « un nouveau regard » et, in fine, élaborer un parcours « intense et immersif capable de stimuler les sens et les émotions, de faire faire tomber les barrières et de se jouer des distances pour recréer une relation à la fois familière et complètement différente ». Vaste programme, donc, pour cette initiative qui prend la forme d’une exploration virtuelle autour de la collection Printemps/Été 2020, sous toutes ses coutures. Défilés en VR, visite des boutiques de Tokyo, New York et Los Angeles, immersion au sein de la Fondation Prada, close-up sur les vêtements et accessoires, ou encore secrets de fabrication de pièces iconiques telles que le sac Cahier : rien n’échappe à ce nouvel oeil omniscient. Cette nouvelle opération de brand content est étroitement à mettre en relation avec la volonté des maisons de proposer des contenus inédits capables de s’intégrer dans des stratégies de fidélisation et de conversion au coeur de la distanciation sociale imposée par l’épidémie de Covid-19, ce n’est pas pour autant la première fois que Prada s’essaye à la réalité virtuelle.

Découvrir sur YouTube


3. Air Jordan x Dior : c’est parti !

Présentée en décembre dernier à Miami lors du défilé homme pre-fall 2020, la Air Jordan est enfin mise en vente en ligne via un mini site qui promet d’être rapidement dévalisé par les sneakeraddicts. Pour cette collaboration dessinée par le directeur artistique des collections homme de Dior, Kim Jones, l’héritage de la maison Dior se mêle au design brut de la basket Air Jordan. Chaque élément de la basket laisse entrevoir l’empreinte de Dior : l’aile de Niké, ou l’iconique Swoosh, est entièrement brodée du logo de la maison. Également brodé sur la languette d’un blanc écru, le logo ose le ton sur ton et se camoufle sous la rangée de lacets. Couleur phare de la maison, choisie par Christian Dior lui-même pour orner son premier magasin de l’avenue Montaigne, le gris perle recouvre la chaussure. C’est par la voie d’un mini site que l’on peut, depuis hier,  faire la précieuse acquisition de ces baskets déjà cultes. Après s’être inscrits en ligne, les acheteurs potentiels peuvent choisir le modèle ­— high-top ou low-top ­— ainsi qu’une invitation au pop-up store de leur choix. La capsule de prêt-à-porter et d’accessoires est quant à elle vendue dans une série de boutiques Dior. Dessinée par Peter C. Moore en 1984 pour le cultissime joueur de basket Michael Jordan, alors méconnu, la Air Jordan est devenue en trois décennies l’un des modèles les plus populaires de Nike, constamment réinventée au gré des modes du moment.

Update 26/06/2020 : les inscriptions sur le site sont déjà clôturées… Et cette collab est dors et déjà la sneaker la plus chère de l’histoire sur les sites de revente comme StockX, ou sa côte actuelle est de 14 000$.

Accès au mini-site


4. Ces marques qui boycottent Facebook

La colère gronde face à Facebook. Et le boycott du géant américain, lancé la semaine passée et baptisé "Stop Hate for Profit" pour protester contre le premier réseau social du monde accusé de ne pas faire assez pour se débarrasser de messages de haine ou d'incitations à la violence au nom de la liberté d'expression, prend de l'ampleur. Patagonia, la marque de produits de loisirs de plein air et entreprise phare aux États-Unis, vient de s'associer à l’appel. Patagonia est venue rejoindre son concurrent The North Face et l'enseigne d'outdoor REI, qui s'étaient jointes à l'appel aux annonceurs à boycotter Facebook au mois de juillet. Cet appel a été lancé la semaine dernière par des associations notamment de défense des Noirs américains et de la société civile luttant contre la diffusion de contenus haineux. La campagne #StopHateForProfit ("Non à la haine pour les profits"),  est notamment soutenue par la National Association for the Advancement of Colored People (NAACP), ColorOfChange, ADL (Anti-Defamation League, une organisation juive), FreePress et Sleeping Giants. Pour l'heure l'impact financier de cet appel est difficile à quantifier mais ne représente qu'une toute petite portion des revenus de Facebook, qui tire l'essentiel de ses énormes bénéfices (18,5 milliards de dollars en 2019) de la publicité en ligne qui représente un chiffre d'affaires de près de 70 milliards de dollars (62 milliards d'euros). Aux Etats-Unis, les associations reprochent notamment à Facebook d'avoir inclus le site Breitbart, proche de l'extrême droite américaine, parmi ses partenaires médias pour son fil d’actualités. Plus récemment, elles n'ont pas accepté le refus du patron Mark Zuckerberg de modérer des messages polémiques de Donald Trump, considérés par Twitter, de nombreux observateurs et employés de Facebook comme relevant de l'incitation à la violence. Certaines marques de luxe pourraient prochainement quitter la plateforme… Affaire à suivre donc.


5. Danse urbaine, famille et good vibes

C’est mon compte FeelGood du moment. Dans le contexte des derniers mois, voire de ces 3 dernières années, je saute sur l’occasion dès que je peux trouver du positif et du plaisir pur. 3 frères, unis par l’amour de la danse urbaine. Aristide et Freddy, 16 ans, et leur grand frère Orlando, 19 ans, ont fait des rues de Saint-Nazaire leur piste de danse. Il se font connaître sur les réseaux sociaux en publiant des vidéos de leurs chorégraphies à l’énergie communicative. Déjà 208 000 abonnés, pas mal les petits frenchies !

Leur compte instagram

Voilà, j’espère que ces quelques exemples vous inspireront, vous donneront des idées, déclencherons des réflexions au sein de vos marques ou simplement vous aurons fait sourire :-)

On parle de ça ou de vos projets autour d’un café quand vous le souhaitez.

Belle fin de semaine !
Mickael.

Partagez si ça vous a plu :)

Share

bbrg.paris